E-magazine Via

E-magazine Via

Vous allez être redirigé vers InsureMyTesla, une assurance unique spécialement conçue par Touring Assurances pour les conducteurs de Tesla.

MOTO

Retour au sommaire


La conduite défensive : l’incontournable du motard !

La conduite défensive : l’incontournable du motard !

Le plaisir de rouler ne doit pas faire oublier au motard sa vulnérabilité. Pour éviter les pièges de la route, une seule réponse: adopter la conduite défensive.

La conduite défensive a pour objectif de prévoir toutes les situations de circulation en vue d’adapter votre conduite en fonction des événements.

C’est donc avant tout une approche préventive. Il s’agit, pour le motard, d’observer en permanence le trafic et les conditions de roulage de manière à appréhender et gérer les risques à travers des gestes et une conduite maîtrisée. Explications.

La vigilance à tout instant

Vous devez fonctionner comme un radar et faire constamment attention à ce qu’il se passe autour de vous! Particulièrement en ville aux heures de pointe.

La législation vous autorise aujourd’hui à remonter les files et embouteillages à une vitesse inférieure à 20 Km/h par rapport aux véhicules que vous doublez. C’est bien pratique, mais cela demande une vigilance accrue. Respectez-vous une distance suffisante par rapport au véhicule devant vous qui peut changer de bande d’un instant à l’autre ? Quant au véhicule que vous doublez, vous a-t-il vu ?

La conduite défensive, c’est donc aussi regarder loin devant vous, choisir votre position sur la route, garder toutes les voitures à l’œil et être toujours prêt à réagir au quart de tour. Gardez votre main droite sur la poignée des freins et votre pied droit à fleur de pédale.

L’anticipation : le maître-mot 

Anticiper, c’est prévoir ce qui n’est pas prévisible. Au guidon de votre moto, cela veut donc dire que vous vous mettez à l’abri des mauvaises surprises : l’enfant qui traverse la rue sans crier gare, le véhicule qui quitte brusquement son stationnement, les feux de signalisation qui basculent au rouge... ou au vert. Et puis, bien sûr, il y a les priorités à droite et, surtout, les usagers de la route qui ne les respectent pas toujours !

Voir et être vu 

La conduite défensive, c’est « scanner » la route en permanence et être au maximum visible : phare allumé (obligatoire), casque et équipement aux couleurs vives de préférence.

La plupart des accidents avec des automobilistes viennent du fait que ceux-ci ne vous ont tout simplement pas vu ! Le meilleur « truc » est de se positionner de manière à ce que vous perceviez le conducteur dans son rétroviseur. Vous êtes alors certain qu’il peut vous voir.

Bien maîtriser votre machine dans des circonstances difficiles 

Une bonne conduite défensive implique de bien connaître sa moto et ses limites. Notamment de pouvoir manipuler ses commandes sans cesser d’observer le trafic.

Le freinage 

Votre moto est équipée de deux freins. Le frein avant est le plus puissant et le plus sollicité. Le frein arrière sert de ralentisseur. En bref, on freine de l’avant, on ralentit de l’arrière !

En adoptant la conduite défensive, vous ne devriez être que rarement confronté à la situation de freinage d’urgence. Si celle-ci survient néanmoins :

  • Evitez à tout prix le blocage des roues.
  • Lorsqu’une file ralentit brutalement devant vous, freinez fort de manière à pouvoir relâcher votre effort, et le cas échéant, tentez une manœuvre d’évitement.
  • Si possible, ne freinez pas brutalement dans un virage. Vous êtes penché et l’action du freinage va faire redresser votre moto, ce qui risque de vous faire atterrir tout droit dans le décor.
  • Attention à l’ABS. Il est sécurisant parce qu’il empêche vos roues de se bloquer, mais allonge la distance de freinage.

La manœuvre d’évitement

En conduite défensive, il vaut mieux parfois éviter un obstacle devant vous que de freiner en catastrophe, au risque de glisser et d’emboutir le véhicule.

Dans une manœuvre d’évitement, veillez tout d’abord à ralentir. Redressez-vous sur votre machine en prenant un solide aplomb sur les cale-pieds.

La technique du contre-braquage est souvent enseignée dans les formations continues à la conduite : pour effectuer une manœuvre d’évitement à gauche, vous devez pousser sur la poignée de gauche et pour effectuer une telle manœuvre à droite, vous poussez sur la poignée de droite.

Les stages de conduite défensive

Il existe en Belgique de nombreuses écoles de conduite qui proposent des stages d’initiation ou de perfectionnement en conduite défensive moto.

Les programmes se présentent sous forme de modules pour les motards débutants ou les motards plus confirmés. Un équipement minimum est demandé comme le casque, les gants, des chaussures qui protègent la malléole et si possible des vêtements prévus pour la moto. Le stage se déroule avec votre moto personnelle.

Un module de formation pour les motards débutants coûte +/-150 EUR et permet d’étudier en théorie et en pratiques des domaines comme :

  • La théorie de la cinétique moto.
  • La théorie de la conduite défensive.
  • Les exercices à basse vitesse.
  • Les exercices sur la position de conduite, la technique de regard, le rythme de conduite et les trajectoires.
  • Les exercices sur la prise de virage, sur tous les types de virages et à toutes les vitesses.
  • Les freinages de précision.
  • La synthèse sur les trajectoires.
  • La manipulation de la moto au ralenti.

Il peut être suivi d’un module plus poussé complétant la panoplie des techniques de conduite défensive comme :

  • Les exercices pointus sur les trajectoires et les techniques d'appui en virage.
  • Les exercices de freinage avec blocage de la roue arrière et/ou de la roue avant.
  • Les évitements d'obstacles.
  • Le slalom.
  • Tous les types de virages (rapides, lents, etc.).
  • La technique de sécurité active.

Pour un investissement de +/- 300 EUR vous serez donc formés par des professionnels à la conduite défensive. De quoi aborder les aléas de la circulation en toute sérénité.

Désormais, on encourage de plus en plus les conducteurs à prendre des cours de conduite défensive pour prévenir les accidents car c’est aujourd’hui l’unique solution pour gérer au mieux la confrontation avec les routes endommagées, l’aquaplanage ou encore les autres conducteurs,

La conduite défensive est encore plus importante pour les motards que pour les automobilistes car on est plus vulnérable à moto qu’en voiture ! À moto, un bon équipement est indispensable mais ne peut rivaliser avec la protection qu’offre une voiture.