E-magazine Via

E-magazine Via

Vous allez être redirigé vers InsureMyTesla, une assurance unique spécialement conçue par Touring Assurances pour les conducteurs de Tesla.

HABITATION

Retour au sommaire


En temps de crise, vaut-il mieux acheter ou louer ?

En temps de crise, vaut-il mieux acheter ou louer ?

Le Belge a une brique dans le ventre. Mais le contexte socio-économique actuel est instable. Se mettre le couteau sur la gorge avec un lourd emprunt est-il encore recommandé ? La location n’est-elle pas une solution à moyen terme ?

Etre locataire, plus de liberté à court et moyen terme

Etre locataire apporte de nombreux avantages. Le premier est que vous êtes relativement libre de partir quand vous le voulez. Vous changez d’emploi ou de situation familiale ? Suivant votre contrat de bail, il est assez facile de vous libérer et de changer d’endroit.  Un deuxième avantage est que les démarches administratives sont simplifiées : un contrat de bail, une garantie locative, un état des lieux, et vous êtes déjà chez vous.

Financièrement, c’est aussi plus clair et avantageux. Vous n’êtes pas responsable des gros frais liés à l’entretien et au foncier de l’habitation. Seuls sont à votre charge les loyers ainsi que les dépenses liées à votre consommation d’eau, de gaz et d’électricité. C’est donc plus simple de faire des prévisions sur votre budget annuel.

En contrepartie, ne perdez pas de vue que les loyers payés sont à fonds perdus et qu’ils augmentent même un peu chaque année suivant l’index. 

Etre propriétaire, plus de sécurité à long terme

Devenir propriétaire de votre habitation peut vous apporter plus de sécurité : vous êtes « chez vous »et pouvez faire des projets de vie à long terme.

Financièrement, c’est un placement garanti : votre capital est investi dans une valeur sûre qui ne fait que croître. La dernière étude de mai 2013 du Trends Tendances affiche des indicateurs au vert pour le prix de l’immobilier. De plus, certains d’entre vous peuvent bénéficier d’éventuelles primes et aides pour la rénovation, l’isolation ou la réhabilitation d'un logement. Vous pouvez obtenir plus de renseignements sur www.wallonie.be ou sur www.tousproprietaires.be.

Votre liberté de propriétaire est aussi d’envisager les aménagements intérieurs et extérieurs comme bon vous semble. Sachez cependant que vous ne pouvez modifier l’apparence extérieure de votre bien (annexes, fenêtres de toit, peinture de façade par exemple) sans l’avis du service d’urbanisme de votre commune.

Cela signifie également que les frais inhérents à une maison dont vous êtes propriétaire sont à prendre en compte (charges de propriété, taxes foncières,…). Néanmoins, s’occuper de la valorisation de son bien est un sentiment très épanouissant.

Un conseil cependant : n’établissez pas un budget « maison » trop serré et veillez à garder une marge dans vos dépenses immobilières. Acheter une maison est donc plus rentable à moyen ou long terme.

Alors, louer ou acheter ? Tout dépend…

Si votre avenir professionnel et personnel (couple, famille) n’est pas encore très stable, mieux vaut éviter de prendre des engagements à long terme. Optez pour la souplesse et la liberté de la location. En effet, il est plus sage de louer vos murs que de trop vous endetter pour les acheter sans être sûr du lendemain.

Par contre, si peu de risques peuvent venir ternir votre horizon à moyen terme et que la banque est prête à vous suivre, il est préférable de financer votre propre maison plutôt que celle du propriétaire. Ce risque est évidemment directement proportionnel au prix du toit que l’on convoite. Il faut quand même nuancer au cas par cas, en fonction de la région en Belgique, du type de bien, de la conjoncture économique et du marché. Car finalement, on n’est jamais aussi bien que chez soi !