E-magazine Via

E-magazine Via

Vous allez être redirigé vers InsureMyTesla, une assurance unique spécialement conçue par Touring Assurances pour les conducteurs de Tesla.

HABITATION

Retour au sommaire


Assurer ses biens de valeur : comment s'y prendre ?

Assurer ses biens de valeur : comment s'y prendre ?

Quelle protection nos assurances garantissent-elles quant à nos biens de valeur ? De quelle manière en garantir la protection ?

Nos biens de valeur... Mais combien valent-ils précisément ? Nous y sommes attachés pour bien des raisons qu’elles soient sentimentales, émotionnelles ou rationnelles. Nous les avons reçus en héritage, acquis sur un coup de cœur, achetés dans un but d’investir ...

Quelle que soit la nature de ces objets, la question de leur protection se pose. Vol, mais aussi incendie, dégâts des eaux... mieux vaut prévenir que guérir et assurer dûment ces biens pour éviter de tout perdre.

L’assurance habitation ou une assurance vol dédiée couvrent-elles nos objets de valeur ?

Les assurances habitation que nous souscrivons, en tant que propriétaires ou locataires, protègent l’ensemble de nos biens : mobilier, objets, électroménager, ordinateurs etc. contre le vol et la détérioration. Mais vos biens de valeur ne sont pas couverts au-delà d’un certain montant assuré. Vous devez alors compléter votre assurance par un contrat spécifique.

Deux options s’offrent à vous: soit vous optez pour une extension de l’assurance habitation et bénéficiez ainsi d’une protection contre le vol de vos objets précieux, pour pouvoir être indemnisé en cas de cambriolage. 

Soit vous assurez vos objets précieux et biens de valeur indépendamment contre le vol, au moyen d’une assurance spécifique dite multirisques. Ce que nous vous conseillons.

Mais, pour cela, il est impératif de déterminer quels objets il convient d’assurer et d’en estimer la valeur.

Le saviez-vous ?

Il y a une différence entre les objets précieux et les biens de valeur.
Cette différence est déterminée par les compagnies d’assurance. Les objets précieux couvrent les bijoux et perles fines, les pierres précieuses, les lingots et autres accessoires en or, en argent ou en platine. Sans oublier les objets en ivoire.
Les biens de valeur sont les œuvres d'art, les livres de collection, le mobilier ancien et les pierres précieuses à l'état brut.

Evaluer et faire expertiser vos objets de valeur

Pour évaluer vos biens de valeur et objets précieux, n’hésitez pas à utiliser une feuille Excel. Cela vous permettra de mettre facilement à jour cette liste au fil des ans. Il existe également des logiciels dédiés ou des solutions basées sur le Web, qui permettent cette gestion facile.

Ensuite, il vous faut documenter cet inventaire au moyen de photos, factures, certificats d’authenticité, etc.

L’établissement d’une telle liste précise peut paraître fastidieux : prendre des clichés, les légender, joindre à la fiche la preuve de l’acquisition, de la provenance... Mais c’est bien salvateur en cas de pépin.

Votre inventaire terminé, il faut désormais déterminer sa valeur. Il existe des calculateurs en ligne pour évaluer les objets et biens précieux, mais rien ne vaut l’avis d’un expert pour estimer à proprement parler la valeur de votre patrimoine.

Un commissaire-priseur (nous vous conseillons de consulter la Chambre royale des Salles de vente pour trouver un commissaire-priseur près de chez vous) sait évaluer un tableau, un meuble voire une pierre précieuse. N’hésitez pas, avant de le rencontrer, de lui envoyer vos photos et une description des dimensions de l’objet pour une première prise de contact.

Dans tous les cas, une estimation est d’autant plus crédible qu’elle a été établie par un expert. Celui-ci, se déplaçant au domicile de l’assuré, pourra mieux authentifier et évaluer l’inventaire des objets mobiliers de valeur et des collections.

Choisissez une assurance adaptée à votre patrimoine

L’évaluation permettra de déterminer le niveau d’indexation des cotisations d’assurances et celui de l’indemnisation versée en cas de sinistre. Nul ne peut plus alors contester l’existence d’un objet, pas plus que sa valeur.

Chaque compagnie propose des contrats qui devraient satisfaire le plus grand nombre. L’assurance que vous allez choisir dépendra surtout de la valeur totale de vos biens et objets précieux. Comme nous l’avons vu, au-delà d’un certain montant vous devez souscrire à une assurance multirisque. Il existe des sociétés spécialisées dans la protection des œuvres d’art vers lesquelles il peut être préférable de se tourner lorsque l’on est, par exemple, un grand collectionneur.

Deux options s’offrent à vous : l’assurance en valeur déclarée ou l’assurance en valeur agrée.

Dans le premier cas, l’assurance en valeur déclarée, l’assuré déclare lui-même la valeur de ses biens. La conclusion du contrat s’effectue sur la base de la confiance et, en cas de sinistre, il appartiendra à l’assuré d’apporter la preuve de la valeur de ses objets. Ce qui, lorsqu'il y a disparition ou dégradation, peut s’avérer relativement complexe.

Dans le second cas, l’assurance en valeur agrée, l’intervention de l’expert permet une estimation avalisée par l’assureur. En d’autres mots, vous déterminez la valeur de vos biens en accord avec l’assureur après expertise.

Lorsqu’un sinistre survient, vous êtes remboursé sur la base de la valeur convenue au moment de la souscription, sauf si le bien s’est déprécié. La valeur de vos biens est en effet susceptible d’être réévaluée par la suite en fonction de l’évolution du marché de l’art.

Alors, serez-vous plus serein lorsque vous souscrirez ?